Recherche

Histoire et tradition

Certains rites anciens liés au jour de l’an chinois ont perduré jusqu’à nos jours et d’autres ont disparu… Florilège de quelques coutumes choisies !

Les préparatifs

Le vingt-troisième jour du douzième mois de l’année lunaire chinoise ouvre les préparatifs du Nouvel An. C’est le jour où le Génie de la maison retourne au ciel faire son rapport annuel à l’Empereur suprême de jade sur le comportement de chaque habitant de la maison. Pour éviter un éventuel mauvais jugement qui porterait alors le malheur sur toute la famille, on soigne le Génie de la maison en lui offrant des petits plats, de l’alcool et des sucreries. Pour cette dernière offrande, plus c’est sucré et collant, meilleur c’est. La bouche collée par le sucre, le Génie de la maison sera peut-être moins bavard… on n’est jamais trop prudent. Ne pas oublier de l’argent (faux bien sûr) pour les frais de route du Génie, de l’eau, du fourrage et du grain pour son cheval. A la fin des offrandes, on brûle le tout et on lance quelques pétards pour effrayer les mauvais esprits et attirer les bons. Les enfants se régalent à leur tour de sucreries. Le génie de la maison est parti et ne reviendra que 4 jours après le nouvel an où la statuette qui le représente retrouvera sa place sur l’autel qui lui est destiné…

La veille du jour de l’an

Jour très important puisqu’il faut absolument s’attirer les bonnes grâces de tous les dieux pour l’année à venir. Après avoir honoré les dieux et les ancêtres sur l’autel qui leur est consacré – encens et gâteaux -, on termine la décoration de la maison. Branche de pêcher porte bonheur au dessus de la porte, effigies de gardiens de chaque côté de l’entrée et autres talismans contre le mauvais sort sont indispensables pour chasser les esprits malveillants. On affiche également ses vœux, calligraphiés en or, symbole de richesse, sur fond rouge, symbole de bonheur. Le message aux dieux doit être clair. Par exemple « Puissent les cinq bénédictions (longue vie, richesse, paix, amour et vertu) descendre jusqu’à cette porte » ou pour les marchands « Puissent les riches clients ne pas arrêter de venir jusqu’ici »… et renforcer le tout par l’exposition d’idéogrammes explicites comme « faste » ou « bon augure ». En cas de deuil dans l’année passée, il est de bon ton de remplacer ces sentences très colorées par un modeste papier blanc. La pièce principale de la maison est également richement décorée pour s’attirer la chance et la réussite. Pour gagner de l’argent, accrocher des pièces de monnaie à des branchages eux-mêmes disséminés dans la maison serait assez efficace. A défaut, les mandarines confites censées représentées des lingots d’or sont une alternative possible. Tout au long de cette journée il faut absolument faire beaucoup de bruit pour effrayer les mauvais esprits. Pétards et tambours sont à la fête !

Le réveillon

Les familles réveillonnent autour d’un véritable banquet composé d’une multitude de plats placés sous le signe de la chance, de la réussite et de la longévité. En vedette, les aliments frits dans l’huile, symbole de prospérité, les préparations de forme ronde (boulettes, pâtisseries, fruits) symboles d’unité, les vermicelles translucides, symboles de la fortune et les nouilles, symboles de la longévité. Après minuit, les raviolis chinois entrent en scène : sucrés ils annoncent une année de douceur, parfumés à l’arachide, la santé et une longue vie. S’ils renferment une petite pièce de monnaie, la chance et l’argent... Attention, entre onze heures et une heure du matin, tous les esprits, bons et mauvais, descendent sur terre pour participer aux agapes alors soyez prévoyants et n’oubliez pas d’avoir fait vos offrandes sur le petit autel qui leur a été dressé dans la maison.

Le jour de l’an et ceux qui suivent…

C’est le jour où l’on présente ses vœux. Les enfants à leurs parents puis les parents à leurs proches, à leurs voisins. On s’offre mutuellement des petits cadeaux et des sucreries pour l’année soit douce. Les oranges sont offertes aux enfants lors des vœux pour leur souhaiter bonheur et longue vie. On leur offre également de petites enveloppes rouges avec un peu d’argent pour leur souhaiter la réussite financière. Côté nourriture, on mange traditionnellement végétarien le jour de l’an pour se purifier des excès de la veille. La chasse aux mauvais esprits est toujours de rigueur et les pétards ne cessent de claquer dans la rue. Le deuxième jour est généralement consacré à la visite chez la belle-famille et se clôture par un banquet. Le troisième jour est le jour des souris qui s’invitent à la table des hommes pour finir les restes. Le quatrième jour est celui du retour du Génie de la maison qu’il faut impérativement bien accueillir avec les offrandes adéquates. Enfin, les festivités et rituels liés au jour de l’an cessent véritablement le quinzième jour du premier mois de l’année avec la fête des lanternes où les rues s’illuminent de lampions aux couleurs du signe de l’année. En 2006, c’est le Chien.

Haut de page

Mon magasin

Sélectionnez votre magasin pour consulter les promotions du moment, les services, les infos pratiques…

lancer la recherche

Mon compte


Ok

Pas encore membre ? Inscrivez-vous dès maintenant pour profiter de tous les avantages du site !

Mot de passe oublié ?