logo_used_by_facebook
Share Print

Beauté, bien-être

Pollens de printemps : stratégie anti-allergie

Éternuements à répétition, nez qui coule et yeux qui piquent. Le retour du printemps sonne celui du rhume des foins, une des allergies les plus fréquentes. En cause ? Les fameux pollens. Les bons réflexes pour limiter la gêne.

En matière de rhume des foins, la meilleure défense reste la fuite, c’est-à-dire éviter au maximum l’exposition aux agents allergènes. Il y a trois grandes saisons polliniques en France. La saison des pollens d’arbres débute en janvier dans le Sud et se prolonge jusqu’en mai, la saison du rhume des foins (les graminées) courre d’avril à août, la saison pollinique des herbacées de mars à septembre. Mieux vaut prévenir que guérir. Êtes-vous ou allez-vous être particulièrement exposé ? Pour le savoir, rendez-vous sur le site web du Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA). www.pollens.fr mesure le risque allergique et la concentration pollinique ambiante. Il évalue aussi les risques ville par ville et par pollen et vous permet d’anticiper l’arrivée présumée des pics polliniques.

Comment se prémunir ?

En cas d’allergie, commencez par rechercher un avis médical, vous limiterez la gêne en évitant au maximum l’exposition au pollen. Comment ? En restreignant autant que possible les activités « à risques » comme le jardinage, les promenades et autres pique-niques par temps sec et venteux. Mieux vaut se balader après la pluie lorsque la concentration pollinique de l’air est moins forte. L’été si le temps est sec et le pollen abondant, offrez-vous une sieste. Les lentilles risquent d’aggraver une éventuelle conjonctivite, il est préférable de porter vos lunettes et de rouler les fenêtres fermées.

Les bons réflexes

Le soir en rentrant, on laisse les pollens sur le seuil de la porte. Pensez à bien brosser vos vêtements à l’extérieur. Pour la même raison, évitez d’étendre votre linge dehors quand il fait beau, au risque de rapporter tous les pollens dans la maison.

Avant d’aller au lit, vous pouvez laver vos cheveux, vous éviterez ainsi de dormir toute la nuit avec le visage enfoui dans un oreiller couvert de pollens allergisants. Pour calmer les éventuelles rougeurs et éviter la conjonctivite allergique, vous pouvez appliquer des compresses de camomille sur les paupières avant de vous coucher et vous rincer le nez avec un spray d’eau de mer.

Dans la chambre, faites attention aux rideaux et aux tapis épais qui attirent les pollens, pensez à bien les aspirer, voire à les retirer en cas de crise. Surtout, dormez avec les fenêtres fermées pour éviter que le pollen ne rentre dans la chambre, notamment à l’aube.

Crédits : RFSole Fotolia.com

Plus d'infos sur ces thèmes : plein air, printemps, famille, santé, conseils

Commenter cet article
à vous la parole

Soyez le premier à commenter !

Connectez-vous pour commenter cet article :

l'actu Beauté, bien-être
les mieux notés
les plus commentés