logo_used_by_facebook
Share Print

Cuisine

5 bons réflexes pour manger moins sucré

Nous mangeons trop de sucre, trente kilos par an et par personne en moyenne. Reste que c’est un petit plaisir dont il est difficile de se passer. Quelques astuces à appliquer progressivement pour limiter sa consommation sans trop se priver.

Vérifiez les étiquettes

Certaines denrées insoupçonnables contiennent en fait du sucre. C’est le cas d’un certain nombre de produits industriels comme les soupes, les sauces et les plats cuisinés. Le sucre améliore en effet la texture, le goût, la conservation des aliments… Prenez le temps de lire la composition des produits. Attention, le glucose, le fructose, le maltose, le sirop de malt, le lactose et le saccharose… sont autant d’appellations pour le sucre. Plus ils figurent en haut de la liste des ingrédients, plus le produit en contient.

Variez les plaisirs

Il n’y a pas que le sucre blanc pour faire plaisir à nos papilles. Pensez au miel, au sirop d’agave ou encore d’érable. Ils ont un pouvoir sucrant supérieur, vous en utiliserez de plus petites quantités. Ils sont également moins caloriques. Le sirop d’érable apporte 260 kcal/100 g vs 400 kcal pour le sucre blanc.

Faites l’impasse sur les sodas

Les principaux fabricants de sodas se sont engagés à réduire de 5 % la teneur en sucre de leurs boissons en 2015. Reste que les sodas en contiennent souvent beaucoup, jusqu’à 6 à 8 morceaux par verre. Surtout, on en consomme trop régulièrement, notamment à l’heure des repas. Préférez de l’eau. Le conseil malin : parfumez-la avec un jus de citron ou une écorce d’agrume.

Évitez les régimes trop draconiens

Les personnes qui s’imposent trop de privations ont tendance à craquer plus facilement sur des aliments gras et sucrés. Si vous faites un régime, ne cherchez pas à tout supprimer. Mieux vaut s’autoriser deux petits plaisirs hebdomadaires que de générer des frustrations trop importantes qui dégénèrent inévitablement à terme en fringales.

On décrypte les étiquettes

« Sans sucres ajoutés » : cela ne veut pas dire que le produit ne contient pas de sucres, il peut en effet en contenir naturellement.

« Allégé en sucres » : cela ne signifie pas que le produit est peu sucré mais qu’il contient au minimum 30 % de sucres en moins qu’un produit similaire. Il peut constituer une alternative intéressante à la consommation des produits « standards ».

 

 

Crédits :  iStock/Thinkstock

Plus d'infos sur ces thèmes : épicerie, produits frais, guide, hygiène, famille, nutrition, conseils, alimentation

Commenter cet article
à vous la parole

Soyez le premier à commenter !

Connectez-vous pour commenter cet article :

les mieux notés
les plus commentés