logo_used_by_facebook
Share Print

Cuisine

Quelle huile d’olive choisir ?

Avec la vogue du régime crétois, l’huile d’olive n’a jamais été autant à la mode. Vantée pour ses bienfaits antioxydants et son action anticholestérol, les marques se sont multipliées dans les rayons. Il en existerait plus de 2000 variétés dans le monde. Pas toujours facile de s’y retrouver. Quelle origine préférer ? Peut-on se fier aux mentions sur les étiquettes ? Le prix est-il toujours un indice de qualité ? Décryptage

L’origine

La provenance de votre huile est déterminée par le lieu de récolte des olives mais également le lieu d’extraction de l’huile. Constitue-t-elle un indicateur de qualité ? D’abord, il n’existe aucune obligation légale de mentionner l’origine de l’huile, sauf sa provenance européenne, ce qui reste très vague. La mention « Origine UE » indique ainsi juste que l’huile d’olive est issue d’un ou plusieurs pays de l’Union européenne (Espagne, Italie…). L’indication du pays d’origine garantit, elle, la « nationalité » de l’huile, mais n’exclut pas qu’elle soit issue d’un mélange d’huiles d’olive de régions différentes, notamment chez les très gros producteurs comme l’Espagne ou l’Italie où haut de gamme et moindre qualité se côtoient. La mention « huile d’olive de France » est plus cohérente, le territoire est plus restreint. Elle garantit une huile 100 % française : olives récoltées en France et huile extraite dans un moulin français.

Les AOC

Pour être sûr de choisir une huile d’olive de qualité, vous pouvez opter pour un produit bénéficiant d’une AOC (Appellation d’origine contrôlée) ou d’une AOP (Appellation d’origine protégée). Pourquoi ? Parce qu’elles garantissent une huile d’olive issue d’un terroir particulier allié à un savoir-faire et des variétés traditionnels. En France, huit huiles d’olive en bénéficient : Nyons, vallée des Baux-de-Provence, Aix-en-Provence, Haute-Provence, Provence, Nice, Corse et Nîmes.

Les catégories

Pour profiter de toutes les qualités nutritionnelles de l’huile, on opte pour une huile d’olive « vierge » ou « extra-vierge ». L’huile d’olive vierge est obtenue uniquement grâce à des procédés mécaniques, sans traitement chimique, ni chauffage susceptibles d’altérer sa qualité. La mention « extra-vierge » indique que l’huile est en outre issue d’olives de catégorie supérieure et présente un taux d’acidité très bas avec un goût prononcé.

En revanche, la mention « de première pression à froid » ne dit rien de la qualité de l’huile, elle concerne la quasi-totalité des huiles et indique juste le système utilisé (pression par centrifugation ou percolation) et une température d’extraction inférieure ou égale à 27 °C. Vous pouvez vous fier davantage à la mention huile d’olive bio qui garantit des olives cultivées sans pesticides, dans le respect de l’environnement.

Les autres critères à prendre en compte

L’huile d’olive évolue vite. Il est donc toujours préférable d’acheter une huile de l’année. Choisissez de préférence une huile d’olive conditionnée dans un bidon en métal ou une bouteille opaque. Elle se conservera mieux. Enfin, si un prix plus élevé n’est pas toujours une garantie, une huile d’olive à bas prix est rarement synonyme de qualité. La bonne astuce ? La plupart des arômes étant détruits à la cuisson, il peut être judicieux d’utiliser une huile plus basique pour la cuisine et réserver un produit plus haut de gamme pour assaisonner ses plats et ses salades.

 

Crédits : iStock / 360

Plus d'infos sur ces thèmes : épicerie, guide, alimentation

Commenter cet article
à vous la parole

Soyez le premier à commenter !

Connectez-vous pour commenter cet article :

les mieux notés
les plus commentés