logo_used_by_facebook
Share Print

Vie pratique

Chaîne du froid : pourquoi il ne faut pas la briser !

Pour bien conserver les qualités nutritionnelles des denrées tout en évitant des intoxications alimentaires, il est nécessaire de conserver les produits à basse température entre l’achat et le stockage des aliments.

Une course contre la montre

Après avoir respecté un délai maximal d’une heure entre le moment de l'achat et le transport des aliments conservés dans un sac à congélation, rangez rapidement vos produits dans le réfrigérateur ou le congélateur.

Pensez à retirer les emballages carton ou films plastiques (si les dates de limite de conservation DLC ne figurent pas dessus) comme ceux qui entourent les yaourts. Non seulement ils prennent de la place, mais ils peuvent aussi être porteurs de microbes et limitent l’aération.
Placez les aliments dont la date de consommation est la plus courte au-dessus de façon à les consommer rapidement.

Chaque degré compte

La bonne température pour maintenir la chaîne du froid se situe entre 0 et 4°C pour les viandes, poissons, lait, beurre, œufs… et -18 °C pour les surgelés. Si vous soupçonnez qu’un produit surgelé a commencé à décongeler, il est impératif de ne pas le recongeler.
Évitez de laisser la porte de votre réfrigérateur ouvert trop longtemps afin que les aliments ne se réchauffent pas. Le réfrigérateur doit produire beaucoup d’énergie pour rétablir la bonne température. Pensez aux ingrédients dont vous avez besoin pour votre préparation avant d’ouvrir la porte. Les réfrigérateurs de dernière génération émettent une alerte sonore s’ils ne sont pas bien fermés.
Pour conserver un plat de votre préparation, attendez qu’il ait refroidi avant de le déposer au réfrigérateur après l’avoir emballé avec du film plastique ou du papier aluminium ou encore placé dans une boîte de conservation.

Lavez-vous les mains avant de manipuler les ingrédients.

Un réfrigérateur bien propre

Pensez à dégivrer et à nettoyer régulièrement vos appareils : une fois par mois pour les réfrigérateurs et une fois par an pour les congélateurs. Bien dégivrés, ils consomment moins d’énergie.

Contrôlez régulièrement la bonne température de votre réfrigérateur à l’aide d’un thermomètre plongé dans un verre d’eau.

Crédits : adogslifephoto/iStock

Plus d'infos sur ces thèmes : cuisine, article, conseils

Commenter cet article
à vous la parole
  • Canal Intermarché  | 19/09/2017

    Bonjour Olivier,

    Nous écrivons en introduction « Pour bien conserver les qualités nutritionnelles des denrées tout en évitant des intoxications alimentaires, il est nécessaire de conserver les produits à basse température entre l’achat et le stockage des aliments ».
    En effet le froid permet de conserver aux produits leurs qualités (hygiéniques, nutritionnelles et organoleptiques) et de les garder sains, de la production jusqu’à la cuisine. Le froid limite la prolifération des micro-organismes qui peuvent être à l’origine d’intoxications alimentaires.
    La hausse de température provoque et accélère la croissance microbienne et réduit la durée de vie du produit : un produit sain peut devenir un produit à risque, l'aspect et les qualités organoleptiques peuvent se dégrader.
    En cas de rupture de la chaine du froid, les risques encourus sont des intoxications alimentaires. La majorité d’entre elles sont bénignes. Néanmoins, l'élévation de la température peut entraîner la prolifération de certains germes (salmonella, staphylococcus-aureus, listéria monocytogenes, etc.) et rendre le produit impropre à la consommation.

    Votre équipe Canal Intermarché

  • Olivier  | 15/09/2017
    Bon article, mais qui ne nous dit pas quelles sont les conséquences d'une rupture de la chaîne du froid. Et qules sont les risques encourus. Bref, qu'est ce qu'il se passe dans un aliment dans un tel cas de figure.

Connectez-vous pour commenter cet article :

les mieux notés
les plus commentés