logo_used_by_facebook
Share Print

Vie pratique

Des achats anticipés pour un Noël zen

En anticipant ses courses de Noël, on peut trouver de belles promotions qui soulageront notre porte-monnaie ! A nous, les bonnes affaires et la zen attitude…

On s’organise

Pour bien réussir ses achats de Noël, pensez à faire du repérage. Rendez-vous dans un magasin physique pour voir, toucher et appréhender le produit désiré et les promotions en cours. Ne restez pas fixé sur une marque, mais visez les meilleures réductions qui peuvent atteindre de moins 20 % (même sur les jouets de Noël !) à moins 80 %. Pour ne pas manquer les articles « événements » de cette fin d’année, pensez à les précommander en ligne, il ne restera plus qu’à se les faire livrer au pied du sapin !

On se renseigne en mode expert

Prenez le temps de comparer les produits (consommation d’énergie, performance, fonctionnalité) et fiez-vous aux avis clients sur Internet. Et si vous avez des questions, direction les forums d’utilisateurs ou le « clic to chat » du site marchand pour obtenir toutes les réponses avant l’achat final. Ciblez bien vos attentes et vos besoins surtout dans le domaine du high-tech où l’on n’utilise bien souvent que 10 % de toutes les fonctionnalités d’un appareil. En téléphonie notamment, porter son dévolu sur le modèle de l’année précédente plutôt que la nouveauté peut s’avérer être un choix payant. Non seulement le modèle a fait ses preuves, mais son prix a été baissé en prévision de la sortie de la nouvelle version.

Un Noël 2.0

Le premier critère d’achat du consommateur reste avant tout un prix attractif ! Vêtement, parfum, électroménager, équipement high tech… même si les offres en magasin sont attractives, c’est surtout en ligne que les meilleures affaires se font et notamment lors du Black Friday. Venue des Etats-Unis, cette journée a lieu le dernier vendredi de novembre. Véritable alternative aux soldes, elle est idéale pour anticiper les achats de Noël. Certaines enseignes présentent sur le web ne se contentent donc pas d’une journée et proposent des promotions durant une semaine. Attention toutefois à ne pas craquer sur tout et n’importe quoi.

Crédits : svetikd/iStock

Plus d'infos sur ces thèmes : article, conseils, Noël

Commenter cet article
à vous la parole
  • Olivier  | 20/11/2017
    Bon article, mais qui ne nous dit pas quelles sont les conséquences d'une rupture de la chaîne du froid. Et qules sont les risques encourus. Bref, qu'est ce qu'il se passe dans un aliment dans un tel cas de figure.
  • Canal Intermarché  | 20/11/2017

    Bonjour Olivier,

    Nous écrivons en introduction « Pour bien conserver les qualités nutritionnelles des denrées tout en évitant des intoxications alimentaires, il est nécessaire de conserver les produits à basse température entre l’achat et le stockage des aliments ».
    En effet le froid permet de conserver aux produits leurs qualités (hygiéniques, nutritionnelles et organoleptiques) et de les garder sains, de la production jusqu’à la cuisine. Le froid limite la prolifération des micro-organismes qui peuvent être à l’origine d’intoxications alimentaires.
    La hausse de température provoque et accélère la croissance microbienne et réduit la durée de vie du produit : un produit sain peut devenir un produit à risque, l'aspect et les qualités organoleptiques peuvent se dégrader.
    En cas de rupture de la chaine du froid, les risques encourus sont des intoxications alimentaires. La majorité d’entre elles sont bénignes. Néanmoins, l'élévation de la température peut entraîner la prolifération de certains germes (salmonella, staphylococcus-aureus, listéria monocytogenes, etc.) et rendre le produit impropre à la consommation.

    Votre équipe Canal Intermarché

Connectez-vous pour commenter cet article :

les mieux notés
les plus commentés