logo_used_by_facebook
Share Print

Cuisine

Ma cuisine vitalité

Changement d’heure, jours qui raccourcissent... et si les aliments d’automne grâce à leurs apports nutritionnels étaient nos alliés pleine forme ?

En automne et en hiver, la nuit arrive plus vite et le système digestif est plus paresseux. Il est donc préconisé de dîner entre 19h et 19h30 pour mieux assimiler les aliments et ne pas prendre les kilos de l’hiver avec une alimentation plus riche.

Si le froid nous fait brûler plus de calories, attention à ne pas manger trop gras : raclettes, charcuterie, plats en sauce… doivent être occasionnels. On privilégie les légumes qui se dégustent en gratin, en soupes ou en accompagnement. Justement avant l’hiver, la nature nous réserve ses aliments vitaminés : c’est la pleine saison des champignons. Et l’on en profite car, ils sont riches en oligo-éléments et sont antioxydants. D’un point de vue nutritif, la famille des cucurbitacées (potimarron, courge…) est aussi intéressante, riche en béta-carotène (en pro-vitamines A), elle permet de faire des réserves d’énergies pour affronter le froid.

Les conserves et les surgelés : toujours là pour dépanner

Pas le temps de cuisiner des légumes frais ou de préparer un bon petit plat parce que l’on rentre tard ? Pas de panique, beaucoup de produits surgelés sont plus riches en vitamines et minéraux que leurs homologues frais. En conserves, bocaux ou surgelés peu importe, leurs saveurs et leurs vitamines sont préservées et permettent d’offrir un repas équilibré. Et si l’on opte pour une salade verte, on l’assaisonne de bonnes huiles riches en acide gras et en oméga 3 : noix, avocat ou l’huile de cardamine, idéales pour lutter contre les baisses de forme automnale.

En hiver, on évite le grignotage

Avec les jours qui raccourcissent, la nourriture peut devenir un plaisir-refuge. Alors comment faire pour ne pas craquer sur des aliments trop sucrés ou salés ? Il faut se maîtriser !

A 11 heures, si la faim vous tenaille, on boit une tasse de bouillon de la soupe de la veille comme coupe-faim ou si l’on est au bureau, une poignée de fruits secs dépannera. Au déjeuner, on prend le temps de se rassasier (20 minutes) en mâchant lentement tous les aliments. Un petit creux à 16 heures ? On s’autorise un fruit et une tasse de thé ou de tisane.

Et le soir, si l’on doit prendre l’apéritif et dîner chez des amis, on grignote un morceau de fromage avant de partir pour ne pas se jeter sur les biscuits !

Un « régime » alimentaire simple qui évite les baisses de tonus et la prise de poids !

Crédits : margouillatphotos/iStock

Plus d'infos sur ces thèmes : cuisine, article, conseils

Commenter cet article
à vous la parole

Connectez-vous pour commenter cet article :

les mieux notés
les plus commentés