logo_used_by_facebook
Share Print

Développement durable

Nos engagements pour réduire les déchets

En s'engageant depuis de nombreuses années dans la lutte anti-gaspillage, les producteurs et commerçants ont décidé de montrer l'exemple !

Gérer les déchets de manière durable

En éco-produisant les emballages de ses marques propres, Ies producteurs et commerçants ont pu réduire les emballages de 415 tonnes ! C’est pourquoi, chaque année Intermarché s’engage lors de la semaine européenne de la réduction des déchets en proposant des ateliers sur le suremballage et la prévention des déchets. De quoi sensibiliser et responsabiliser des consommateurs en comparant le prix et le poids des emballages entre deux paniers de courses contenant le même type de produits.

Lutte contre le gaspillage alimentaire

2 343 tonnes « de fruits et légumes moches » ont été vendues chez Intermarché et Netto. Certains magasins ont également pris des initiatives en offrant des réductions sur les produits à date courte, des paniers à prix réduits avec les fruits et légumes « tachetés » ou en proposant la viande proche de la date de fin de consommation et le pain dur pour l'alimentation animale.

Revalorisation des déchets

Il y a 20 ans, les commerçants producteurs ont créé la Silve, une filiale de négoce de déchets destinée à l’origine, à valoriser les emballages carton, puis les films plastique (2004) et les caisses polystyrène (2015). En 2016, 126 000 tonnes de cartons et 5 200 tonnes de plastique ont été collectées et valorisées auprès des 1 518 points de vente. Leur transport ne génère aucune nuisance puisque la collecte est effectuée par retour de camion de livraison.

Valorisation des biodéchets

Les 1800 points de vente Intermarché de 1 500 m2 produisent en moyenne 30 tonnes de biodéchets par an. Depuis le 1er janvier 2016, ils ont donc obligation (comme toutes les entreprises produisant plus de 10 tonnes de biodéchets par an) de valoriser les biodéchets sous forme de compost ou de biogaz (après méthanisation).

* Source Intermarché

Crédits :  MattoMatteo/iStock

 

Plus d'infos sur ces thèmes : article, anti-gaspillage, recyclage

Commenter cet article
à vous la parole
  • Brigitte  | 03/12/2016
    Pour aller plus loin, le poissonnier, le boucher et le fromager pourrait accepter mes plats en verre avec couvercle pour éviter de me donner du papier, il suffit qu'il tare le plat que je ramène.

Connectez-vous pour commenter cet article :

l'actu Développement durable
et aussi...
les mieux notés
les plus commentés