logo_used_by_facebook
Share Print

Famille

L’univers magique de la chambre de bébé

Bébé va arriver, il est temps de lui préparer un nid douillet. Déco, ambiance ou sécurité, rien ne doit être négligé

Dormir en toute sécurité

Avant toute chose, la chambre de votre enfant est dédiée à son sommeil.
Vous pouvez opter pour un couffin ou un berceau, mais sachez qu’il faudra le remplacer rapidement par un lit à barreaux, dès que bébé commencera à gigoter (vers 3 mois).
Le lit doit être conforme aux normes de sécurité CE et NF ; en tout état de cause, pour sa sécurité, l’espace entre les barreaux n’excédera pas 6,5 cm. Pour un sommeil serein, choisissez-lui un bon matelas, ferme, épais d’au moins 15 cm, antiacariens et éventuellement hypoallergénique. Il est indispensable que le matelas soit exactement adapté à la taille du lit afin que bébé ne se coince pas la tête entre les interstices et ne s’étouffe. À ces mêmes fins, il est fermement déconseillé d’avoir recours à des oreillers, draps et couettes (avantageusement remplacés par une turbulette ou gigoteuse) ; il est aussi préférable de ne pas noyer le lit sous les peluches, qui tendent plus à éveiller sa curiosité qu’à l’apaiser.
Enfin, pour faciliter sa digestion et sa respiration, vous pouvez acquérir un repose-tête incliné (ils sont parfois inclus dans le matelas).

Le marchand de sable doit passer

Vous avez mis bébé en sécurité dans son petit lit mais lui peut s’y sentir perdu ! Pensez que son lit est bien grand en comparaison de sa taille ou même du ventre dans lequel il a passé 9 mois. Pour restreindre son espace, vous pouvez acquérir un cale-bébé, classique ou en forme de peluche. Il maintiendra également votre enfant sur le dos pendant son sommeil.
Cette position, recommandée par le Ministère de la Santé et les pédiatres, fait considérablement chuter le taux de morts subites du nourrisson.
L’autre atout réconfort de bébé : un doudou ou une petite peluche !
Lorsque votre enfant aura adopté son meilleur ami, vers 3 mois environ, vous pourrez en prévoir un ou deux identiques de rechange, en cas de perte mais aussi pour faciliter son nettoyage et en avoir toujours un sous la main (dans le sac à langer, à la crèche…). Une musique douce peut l’apaiser à l’heure où nombre de nourrissons se sentent angoissés ; les boîtes à musique et autres veilleuses sont vendues dans de nombreux modèles. Mais sachez qu’il ne craindra pas le noir avant l’âge de 2 ou 3 ans.
Désormais, bébé a tout pour être serein mais vous, le serez-vous ? Pour veiller sur lui, il existe des audiophones avec ou sans caméra.
Et n’oubliez pas : la chambre ne doit pas être chauffée au-delà de 19 °C la nuit. Si elle est trop sèche, vous pouvez ajouter un humidificateur d’air ou accrocher un linge mouillé.

Ranger et sécuriser

En bois naturel ou peint en blanc, uni, rayé ou coloré, le mobilier est avant tout affaire de goût, bien que la tendance soit aux couleurs pastel (anis, violet, parme…).
La table à langer est polyvalente ou minimaliste : certaines contiennent une baignoire, d’autres font commode, sont en angle pour optimiser votre espace ou même fixées au mur pour mieux s’y rabattre. Si votre table est sur roulette, assurez-vous qu’elle ne bougera pas intempestivement quand vous changerez bébé. Une armoire pourra rapidement s’avérer nécessaire. Pour que le mobilier évolue avec l’âge et la taille de l’enfant, jouez la carte de l’évolutif ! Les barreaux des lits peuvent s’ouvrir et même disparaître pour les plus de 2 ans, des tables à langer se transforment en bureaux…
Côté sécurité, préférez les meubles dotés d’un système anti-basculement et protégez bébé des mauvaises surprises (doigts pincés, matériaux dangereux etc.) avec des protections d’angles, des bloque-tiroirs et bloque-poignées ainsi que des cache-prises. Condamnez l’accès aux escaliers, aux fenêtres et aux balcons avec des barrières et ne placez jamais de mobilier devant les fenêtres : vos petits curieux pourraient y grimper et se pencher dangereusement.
(Pour tout savoir sur la sécurité et la prévention des accidents de la vie courante, vous pouvez consulter sur Internet ou commander le guide édité par l’Assurance maladie : Avec l’enfant vivons la sécurité.)

Mur et sol : sympas mais pratiques

Pour égayer la chambre, vous avez le choix entre une peinture colorée ou un papier peint ludique, lessivable de préférence. Mais vous pouvez préférer les murs blancs ou crème, animés de motifs réalisés aux pochoirs. C’est l’option la plus courue ces dernières années car la peinture est plus facile à entretenir que le papier peint.
En outre, les jouets sont souvent très colorés, d’où le besoin de garder des tons neutres sur les murs. La peinture acrylique satin est, en tous les cas, mieux adaptée que la peinture glycéro et moins toxique.

Au sol, le parquet vitrifié et les revêtements synthétiques souples comme le linoléum se lavent sans difficulté, mais n’offrent pas le moelleux de la moquette. Cette dernière peut pourtant se révéler vite plus douillette pour les acariens que pour votre enfant, surtout si celui-ci est asthmatique ou allergique. À éviter donc.
En revanche, vous pouvez opter pour un tapis lavable en machine, qui préviendra bien des bobos aux tout-petits qui chutent. Nombre d’entre eux sont colorés, ludiques et parfois même de véritables aires de jeux.

Un espace de jeu et de vie

Côté déco, montrez-vous créatifs ! Pour votre enfant qui découvre pleinement sens et sensations, variez les couleurs et les matières. Proposez-lui des jouets en plastique et en bois, offrez-lui un coffre à jouer qui se transforme en banc ou des boîtes de rangement dans lesquelles il va adorer fouiller.
Ajoutez selon vos envies des photos, une toise, un miroir pour qu’il découvre son image ou, pourquoi pas, un portemanteau.
Ensuite, créez l’ambiance grâce à un éclairage adapté à son âge et à ses besoins. Un plafonnier illumine la pièce de manière diffuse, sans être trop aveuglant. Cette solution est plus recommandable qu’un lampadaire sur pied, lequel pourrait tomber sur votre enfant. Pour l’endormir, la lampe qui tourne et projette des animations sur les murs est très en vogue. Plus tard, il lui faudra une lampe sur le bureau qui l’éclaire suffisamment.

En effet, un enfant de 5 ans possède une vision inférieure de moitié à celle qu’il aura à 20 ans. Enfin, tous les animaux familiers, du zoo, de la jungle et des forêts – en bois, en pochoirs, en tissus, en peluches – sont bienvenus dans sa chambre sauf… les vôtres ! À bannir poils de chien, de chat, puces et autres sources d’allergies et d’inconfort qui les accompagnent dans un lieu qu’il faut impérativement garder propre et sain, en le lavant et en l’aérant très régulièrement !

 

Crédits : StockLite - Shutterstock

Plus d'infos sur ces thèmes : bébé, décoration, sécurité, équipement, puériculture, maison

Commenter cet article
à vous la parole

Soyez le premier à commenter !

Connectez-vous pour commenter cet article :

les mieux notés
les plus commentés